Routine Safari

Un lundi matin ordinaire, faussement altéré par une déformation de la routine… Variation stérile. Version plus violente, rien de plus. C’est à cinq heures du matin que mon réveil m’arrache à de drôles de rêves sans joie. Je condense les préparatifs habituels. Efficacité pressée. Je grignote dans la pénombre de ma cuisine… Les paupières déjà lourdes. Je fonce dans la salle de bains et profite de l’avance engrangée pour embuer totalement l’atmosphère. Vitres et miroirs s’ouatent de mon arrosage rassurant. J’enfile ensuite pantalon et chemise, sagement repassée la veille… Je sors mon regard par la baie vitrée du salon. Les lumières violentes des grues rafistolant Roland Garros percent la noirceur. Les arbres dissimulent les collines scintillant à l’horizon. Quelques phares frémissent en bas. Un camion-benne, un premier bus, vide. Personne. Lire la suite

Gagner sa vie

Chaque matin vers huit heures, j’abandonne femme et descendant en gestation… Déchirant. Coincé par le salariat vivrier, je me loge dans l’ascenseur. Dégringolade molle. Personne. Cet immeuble est aussi vide qu’anonyme. Je n’ai jamais croisé que le gardien… Mépris citadin ; je ne puis guère jeter le premier parpaing. Lire la suite